lundi 7 juillet 2014

Congrès de l'ABF 2014 : compte-rendu (cinquième partie)




LES COMPETENCES CONJOINTES


Modérateur : Gérald Loye, commission Légothèque de l'ABF
Intervenantes :
Camille Hubert, élève conservateur de l'enssib
Laurence Hazemann, médiathèque Arthur Rimbaud d'Antony
Amandine Berton-Schmitt, chargée de mission éducation au centre de ressources Hubertine Auclert

Pour commencer, Laurence HAZEMANN a développé sa méthodologie de construction d’une médiation participative dans un contexte multiculturel.

affiche-vivre-ici_ok-1


La médiathèque est située dans un quartier multiculturel dans lequel de nombreux partenaires (associatifs et institutionnels) mettent en place les principes de coopération et co-participation.
Son objectif est de favoriser l'accès de tous aux programmations culturelles. 

Pour cela, Laurence Hazemann insiste sur la nécessité d'être à l'écoute des habitants afin de repérer les actions susceptibles d'intéresser les communautés de lecteurs.
Il faut également connaître le réseau associatif et aller sur le terrain. Grâce à ces contacts, les associations peuvent aussi donner leur avis et faire des propositions.
Les ateliers sont alors mis en place et débouchent sur une manifestation culturelle (tout-public).


 
Un exemple d'activité est La ronde des tissus, je vous invite à consulter le résumé 






LogoEnsuite, Amandine BERTON-SCHMITT nous a présenté son association : le centre Hubertine Auclert. Situé en Ile-de-france, son objectif est de promouvoir une culture de l'égalité entre femmes et hommes.
Rassemblant plusieurs associations, le centre propose plusieurs ressources, publications, annuaires, boîtes à outils, etc qu'il met à disposition.

Allez donc faire un tour sur leur site. Une base de données appelée l'égalithèque, permet de retrouver tous les outils recensés.
C'est par ICI.


 

Par exemple, le projet EGALITEE , développé avec le réseau des médiathèques de Plaine Commune.
Il s'agit d'une malle d'albums et le livres non-sexistes, choisis par les bibliothécaires et principalement destinée aux adultes qui ont ou qui travaillent avec des enfants. 
Cette malle est en accès libre dans les médiathèques du réseau ainsi que durant les séances spéciales de présentations et lectures.







Au delà de cet outil, la thématique de l'égalité hommes-femmes a été intégrée au quotidien : dans les politiques d'acquisitions, dans la recherche de mixité dans les résidences, dans la visibilité des femmes dans les expos et les événements, etc.


Pour terminer, Camille HUBERT nous a fait découvrir une expérience néerlandaise. Cela se passe à Amsterdam, dans la plus grande bibliothèque publique d'Europe : l'OBA.

Pour vous donner une idée, l'OBA, c'est 

- 5.000 visiteurs par jour
- 239 ETP
- ouvert chaque jour de 10 à 22h
- 1000 places assises et 2000 emplacements parking pour vélos

ça vous en bouche un coin, non ?



Mais ils ont des astuces pour y arriver. Lesquelles ?
Les compétences conjointes pardi !

Ainsi, au sixième étage, se trouve le centre d'info et d'archives LGBT, dont la gestion est confiée par une association : l'IHLIA (la plus importante association de ce type en Europe).
IHLIA possède 20.000 livres sur le sujet, mais aussi 4800 périodiques et autres ressources à consulter sur place ou en ligne.
IHLIA a aussi pour mission de conserver et préserver le patrimoine, cette mission lui a d'ailleurs été confiée par les Archives nationales.
Elle a également édité un homosaurus, c'est-à-dire un thésaurus pour l'indexation adaptée aux sujets LGBT.
En outre, elle organise de multiples activités, expos, conférences, etc.

Une convention régit la collaboration entre les deux institutions.
L'OBA met des espaces à disposition (espaces publics, espaces de travail, réserves) et apporte de la visibilité. Tandis que l'IHLIA apporte ses ressources et son personnel aux compétences spécialisées. Il y a des formations mutuelles.

Un travail spécifique est réalisé sur certaines collections, matérialisées par les étagères roses Roze Kast. C'est l'IHLIA qui sélectionne les documents et qui a proposé le mobilier. Et les équipes de l'OBA effectuent les tâches d'acquisition, de catalogage et de prêt.


Voilà une autre manière de joindre compétences professionnelles et associatives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire